dare-dare

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : daredare, dare, dare

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Pourrait provenir du basque où il signifierait également « vite ».
Toutefois, il convient de le rapprocher du lorrain dar-et-dar.

Adverbe [modifier]

Invariable
dare-dare
\daʁ.daʁ\

dare-dare \daʁ.daʁ\ (orthographe traditionnelle)

  1. Vite ; précipitamment ; promptement.
    • Aussitôt prévenu, il accourut dare-dare.
    • Il partira, d’arre d’arre, pour les grandes Indes. Tu ne le verras plus… — (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, Madame-Béchet, Paris,1834)
    • – […] Je crois connaître assez la mère, pour être sûr qu’elle s’en ira dare-dare à Paris avec son peintre. — (Honoré de Balzac, La Rabouilleuse, Furne, Paris,1843)
    • Il tombe comme une bombe à l’hôtel, et dare, dare, fait lever tout le monde. — (Émile Gaboriau, L’Argent des autres , 1874)
    • J’aime mieux m’en tenir à ma première façon
      Et me gratter le ventre en chantant des chansons.
      Si le public en veut, je les sors dare-dare,
      S’il n'en veut pas je les remets dans ma guitare.
      — (Georges Brassens, Les trompettes de la renommée, 1962)

Variantes orthographiques[modifier]

Références[modifier]