de Charybde en Scylla

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(XIVe siècle) Du latin Incidet in Scyllam cupiens vitare Charybdim. Il s’agit de deux monstres de la mythologie grecque, Charybde (Χάρυϐδις) (fille de Poséidon et de Gaïa) et Scylla (Σκύλλα) (nymphe changée en monstre marin). Ils personnifient le détroit de Messine, entre l’Italie et la Sicile, notamment deux dangers inhérents à ce détroit : un tourbillon (Charybde) et un récif (Scylla). Quand on est arrivé à échapper à l’un on se retrouve pris dans l’autre, d’où cette expression.

Locution adverbiale[modifier | modifier le wikicode]

de Charybde en Scylla \də ka.ʁib.d‿ɑ̃ si.la\

  1. De mal en pis, de pire en pire, d’un péril vers un autre plus grand encore.
    • L’Indonésie va de Charybde en Scylla. (mondeactu.com, octobre 2010)
    • Passer d’Égypte en Turquie, c’est, pour Cobden, tomber de Charybde en Scylla. L’économiste ne se montre pas plus indulgent pour le désordre gouvernemental et pour la dilapidation administrative qu’il ne l’a été pour l’oppression méthodique du monopole. (C. Lavollée, Richard Cobden, Revue des Deux Mondes, tome 58, 1883)
    • Mais dès lors que l’on rejette le réalisme des universaux, on tombe de Charybde en Scylla. On ne peut plus résoudre le problème fondamental de la Scolastique, celui de l’accord de la raison et de la foi ; ou, si on tente de le résoudre […], on sombre dans l’hérésie et l’on encourt les condamnations de l’Église. (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1925, éd. 1966)
    • […] La vieille, au lieu du coq, les fit tomber par là
      De Charybde en Scylla […]
      (Jean de la Fontaine, La Vieille et les deux Servantes, Livre V, Fable 6)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]