de deux choses l’une

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

de deux choses l’une \də dø ʃoz l‿yn\

  1. Locution employée pour évoquer deux possibilités comme les seules possibles, par exemple pour inciter une personne à faire un choix et à s’y conformer.
    • La raillerie et la plaisanterie naissent d’une fausse opinion et manifestent une imperfection soit dans le railleur, soit dans le raillé. […]. Elles supposent une imperfection dans le moqueur, car de deux choses l’une : ou la chose dont il se moque mérite la raillerie, ou elle ne la mérite pas ; si elle ne la mérite pas, c’est évidemment un travers de railler ce qui n’est pas à railler ; si elle la mérite, c’est donc que le railleur reconnaît dans sa victime une imperfection quelconque ; mais alors ce n’est pas par la raillerie, mais par de bons conseils, qu’on doit chercher à le corriger. — (Baruch Spinoza, Court traité sur Dieu, l’homme et la béatitude, traduction Paul Janet,, éd Germer Baillière, 1878, chap. 11, p. 79.)
    • De deux choses l'une : ou bien il fera froid ou il ne fera pas froid... S'il fait froid, de deux choses l'une: ou on le supporte ou on ne le supporte pas... Si on ne le supporte pas, de deux choses l'une : ou on va à Nice ou on n'y va pas. — (Pierre Dac, L'Os à moelle: Organe officiel des loufoques, n°19 du vendredi 16 septembre 1938, rééd. 2009, p.277)

Traductions[modifier le wikicode]