demi-deuil

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Demi-deuil

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIIe siècle) Dérivé de deuil avec le préfixe demi-.
(1758) pour la recette.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
demi-deuil demi-deuils
\də.mi.dœj\

demi-deuil \də.mi.dœj\ masculin

  1. Deuil moins sévère que celui qui marque le grand deuil, que l’on était admis à porter après la période de grand deuil ou lorsque le défunt était un parent éloigné.
    • Une robe de demi-deuil, grise avec des pois blancs.
    • Et elle entra dans sa chambre à coucher.
      Quand elle en sortit, elle était en demi-deuil, charmante, fine et mince, dans une toilette grise et fort simple. Elle avait évidemment tenue de cimetière et tenue de ville.
      — (Guy de Maupassant , Les Tombales, dans La maison Tellier, 1891, réédition Le Livre de Poche, page 69)
    • En vingt-quatre heures, nous fûmes tous les trois habillés de noir. Le deuil commençait. Les convenances voulaient qu’il durât un an, suivi du demi-deuil, période allant du gris sombre au gris clair six mois plus tard. Notre vie était striée d’époques sombres et claires. Dans la famille, au-delà de quarante-cinq ans, une habitude s’installait et les alternances de teintes disparaissaient au profit du noir. — (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, page 43)
    • Dans les familles, le grand deuil durait un an suivi d’un demi deuil de six mois. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 76)
    • (Figuré) De la grande tente seigneuriale installée pour nous devant la maison de l’aga, nous voyions descendre une nuit de demi-deuil, d’un noir violet où se fonçait la pourpre d’un couchant magnifique. — (Alphonse Daudet, Paysages gastronomiques, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, réédition Le Livre de Poche, 1974, page 211)
    • Voyez, la nuit s’affaisse, de si haut qu’on voit les étoiles alors qu’il fait jour, une nuit de demi-deuil, à peine tiède, et qui vous émeut sans vous émouvoir, comme la mort d’un cousin que vous n’aimez pas, mais dont vous héritez. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, pages 76-77)
  2. (Cuisine) (Par apposition) Garniture de truffes avec une sauce suprême.

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
demi-deuil demi-deuils
\də.mi.dœj\

demi-deuil \də.mi.dœj\ masculin

Un demi-deuil en train de butiner.
Un demi-deuil.
  1. (Entomologie) Insecte lépidoptère (papillon) de jour de la famille des nymphalidés (Nymphalidae), dont les ailes ont un damier noir et blanc.
    • La chenille du demi-deuil se nourrit sur les graminées.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

(certaines traductions et certains termes peuvent être au pluriel) :

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]