demi-jour

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) En ancien français demijor avec le sens de « mi-journée, midi ». (XVIIIe siècle) Sens actuel, de jour avec le préfixe demi-.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
demi-jour demi-jours
\də.mi.ʒuʁ\

demi-jour \də.mi.ʒuʁ\ masculin

  1. Faible clarté, spécialement au début ou à la fin du jour.
    • Elle se condamnait chez elle au demi-jour en faisant la malade afin de rester dans les teintes protectrices d’une lumière passée à la mousseline. — (Honoré de Balzac, L’Interdiction, 1839)
    • Les bougie s’éteignaient. Un demi-jour rougeâtre tombant de haut ne formait plus qu’une sorte de brouillard lumineux, composé de la fine poussière odorante et des impalpables vapeurs du bal. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 155)
    • Ils avaient monté la côte dans le demi-jour, car Bert désirait aller aussi loin que possible avant d’allumer ses lanternes ou d’essayer de les allumer, car le résultat semblait douteux. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 55 de l’éd. de 1921)
    • « Nous avons encore une heure de jour et deux heures de demi-jour. C’est suffisant pour arriver sans nous presser dans les parages de ce Saint-Dizier. » — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 416)

Traductions[modifier le wikicode]