derv

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vieux breton daeru.
Du moyen breton deru[1].
À comparer avec les mots derw en gallois, derow en cornique et deruos en gaulois (sens identique).

Nom commun [modifier le wikicode]

Mutation Collectif Singulatif
Non muté derv dervenn
Adoucissante zerv zervenn
Durcissante terv tervenn

derv \ˈdɛʁw\\ˈdɛːʁo\ collectif (singulatif : dervenn)

  1. Chênes.
    • En holl, an deiz a hiziv, e chom an div zervenn vacʼhagnet, gloazet, disteraet o cʼhened, hep ezhomm ebet, dre sotoni an den, dre grizder an den hag e ijinadennoù diaoulek. — (Anjela Duval, Distruj, in Al Liamm, niv. 169, Meurzh-Ebrel 1975, p. 93)
      En tout, il reste deux chênes mutilés, blessés, à la beauté diminuée, sans nécessité, par la bêtise de l’Homme, par la cruauté de l’Homme et ses inventions diaboliques.
    • Tomm e oa kalon va zad ouzh ar gwez meurdezus : ar sedrez argantaet, ar faou ruz, an derv... — (Malo Bouëssel du Bourg, Amann, Amen, in Al Liamm, niv. 386, Mae-Mezheven 2011, p. 11)
      Mon père aimait énormément les arbres majestueux : les cèdres argentés, les hêtres pourpres, les chênes...

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

En graphie interdialectale, ce mot s'écrit derw(enn).

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499