Aller au contenu

desmontar

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Espagnol[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de montar, avec le préfixe des-.

Verbe [modifier le wikicode]

desmontar \dez.monˈtaɾ\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Démonter.

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Portugais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

desmontar \dɨʒ.mõ.tˈaɾ\ (Lisbonne) \dʒiz.mõ.tˈa\ (São Paulo) 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Démonter.
    • Com o tempo, Blake iniciar-se-á no lançamento de facas (...), no fabrico de bombas, na extração de um veneno indetetável de uma medusa, saberá montar e desmontar em segundos uma Browning 9 mm, uma Glock 43, será pago e comprará as suas armas em bitcoins, a criptomoeda de movimentos irrastreáveis. — (Hervé Le Tellier, traduit par Tânia Ganho, A Anomalia, Editorial Presença, 2021)
      Avec le temps, Blake s’initiera au lancer de couteau (...), à la confection d’une bombe, à l’extraction d’un poison indécelable d’une méduse, il saura monter et démonter en quelques secondes un Browning 9 mm, un Glock 43, il se fera payer et achètera ses armes en bitcoins, cette cryptomonnaie aux mouvements intraçables.
    • Joênia Wapixana (Rede-RR) cumpriu quatro anos de mandato, não se reelegeu, mas tornou-se em 2023 também o primeiro indígena a presidir a Funai, criada há 65 anos e ocupada ao longo da existência por militares, políticos e até um delegado que, no trágico governo do ex-presidente Jair Bolsonaro, desmontou a autarquia, escancarando territórios indígenas à sanha de madeireiros e garimpeiros. — ((Editora3), « Brasileiros do Ano/Meio Ambiente: Sonia Guajajara, uma indígena no poder », dans IstoÉ, 15 décembre 2023 [texte intégral])
      Joênia Wapixana (Rede-RR) a exercé son mandat pendant quatre ans, n’a pas été réélue, mais en 2023, elle est également devenue la première personne indigène à présider la FUNAI, créée il y a 65 ans et occupée tout au long de son existence par des militaires, des politiciens et même un délégué qui, dans le gouvernement tragique de l’ancien président Jair Bolsonaro, a démantelé l’autarcie, ouvrant les territoires indigènes à la furie des bûcherons et des orpailleurs.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]