despotique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Composé de despote et du suffixe -ique.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
despotique despotiques
\dɛs.pɔ.tik\

despotique \dɛs.pɔ.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est propre au despote.
    • Enfin, c’est celui qui veut remplacer la loi tutélaire de la majorité par l'arbitraire tyrannique du petit nombre, faire le peuple esclave du parti & écraser la démocratie tout entière sous une despotique kakistocratie. — (Le Député de l'opposition, ce qu'il est, ce à quoi il sert, ce qu'il coûte, Paris : chez Dentu, 1867, p. 21)
    • Passant ensuite aux détails techniques de la composition et de l’instrumentation, Liszt caractérise la manière incisive dont Wagner a rendu les attractions lascives du Venusberg : […]. « Il y a des notes qui sifflent à l’oreille comme certains regards chatoient à la vue : longues, désarmantes, perfides ! Sous le velouté de leur artificielle douceur on saisit des intonations despotiques, on sent trembler la colère. Çà et là des mordantes de violon s’échappent de l’archet comme des étincelles phosphoriques. […] » — (Édouard Schuré, « Les Concerts du dimanche et les maîtres symphonistes : Beethoven, Berlioz, Richard Wagner », in Revue des deux mondes, LIVe année, troisième période, tome LXII, 1884)
    • À vrai dire, la République romaine n’était qu’une oligarchie despotique et pillarde dont les chefs s’enrichissaient en dépouillant le monde par les guerres et les rapines. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]