diésélification

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1960) : Mot dérivé de diésélifier avec le suffixe -ation.

Nom commun [modifier le wikicode]

diésélification \dje.ze.li.fi.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. (Automobile) Fait que le parc automobile comporte de plus en plus de véhicules à motorisation diésel au détriment des autres types de motorisation..
    • A elles seules, Peugeot et Citroën détiennent 53% de ce segment, suivies de Renault et du Coréen Kia. Pour les VUL importés montés, les Japonais accaparent l’essentiel des ventes avec Toyota, Mitsubishi, Isuzu… Côté motorisations, les véhicules diesel représentent plus de 40% du parc. “La diésélification s’est fortement renforcée depuis le début des années 80”, souligne le rapport. — (Automobile: Encore un trop faible taux de motorisation, L’Economiste n°1620, 10 octobre 2003)
  2. (Chemin de fer) Remplacement des locomotives à vapeur par des locomotives diesel dans un réseau de transport ferroviaire.
    • Ainsi, dans l’industrie du moteur diesel de 1 000 à 8 000 chevaux, où le marché se trouve saturé avec la fin de la diésélification des réseaux européens (remplacement des machines à vapeur) […] — (Bernard Zimmern, Développement de l’entreprise et innovation, page 66, 1969)
    • Pour les chemins de fer, il est possible de connaître, compte tenu du programme de diésélification et d’électrification, la consommation future de charbon en fonction de l’évolution du trafic. — (Transactions, page 951, 1957)

Synonymes[modifier le wikicode]

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]