diétrologie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1970-1980) De l’italien dietrologia, de même sens, composé de dietro (ce qui est derrière) et -logia (l’étude de). D'origine obscure[1], parfois attribué à Umberto Eco ou Leonardo Sciascia.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
diétrologie diétrologies
\dje.tʁɔ.lɔ.ʒi\

diétrologie \dje.tʁɔ.lɔ.ʒi\ féminin

  1. Tendance négative à rechercher systématiquement pour le moindre fait ou événement des causes différentes de celles déclarées ou apparentes, biais consistant à voir des complots partout.
    • Il [le citoyen] se sent irrité et frustré, donc il est réceptif, avide de révélations, de scandales, d’une contre-information, d’une diétrologie, d’une revanche. — (Marco Della Luna & Paolo Ciono, Neuro-Esclaves: Techniques et psychopathologies de la manipulation politique, économique et religieuse, Macro Éditions, 2013, traduction de l'italien de Françoise Vital.)
    • En Italie où elle n’a jamais cessé de faire florès, cette certitude se nomme « diétrologie », la « science de l’arrière-plan », qui systématise le recours aux fantômes pour éclairer l’histoire. — (Jacques Nobecourt, « Le long feuilleton de la théorie du complot », La Croix, 30 mars 1998.)
    • Cette culture permanente du secret, de l’événement qu’"on" nous cache, permet à la diétrologie de donner toute sa mesure, et aux balises que le terrain de base-ball a données au roman de revenir périodiquement, avec la réapparition régulière de la fameuse balle du match-événement initial. — (Marc Courtieu, L’événement dans le roman occidental du XXe siècle. Continuités et ruptures, thèse défendue en 2007 à l’Université Lumière Lyon 2, Quatrième Partie, Chapitre IV. → lire en ligne)

Notes[modifier le wikicode]

  • Ce mot a été très utilisé dans les années 1970 et 1980 en Italie, principalement ironiquement, notamment par la presse de droite, pour « ridiculiser une tendance excessive à mettre derrière tous les meurtres, enlèvements, attentats ou accidents inexpliqués de cette période des forces occultes proches du pouvoir »[2].

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Courtieu, L’événement dans le roman occidental du XXe siècle. Continuités et ruptures, thèse défendue en 2007 à l’Université Lumière Lyon 2, note 895.
  2. Bertrand Rougé, « « The Cloud tells you this… » », Transatlantica, numéro 1, 2002, mis en ligne le 23 mars 2006.