diallèle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du grec ancien διάλληλος, diallêlos (« qui se remplace mutuellement, réciproque »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
diallèle diallèles
\dja.lɛl\

diallèle \dja.lɛl\ masculin

  1. Paralogisme dans lequel est donné pour preuve d'une proposition une seconde proposition que l’on prouve elle-même par la première.
    • Ainsi donc, après avoir prouvé la doctrine par le miracle, il faut prouver le miracle par la doctrine [91], de peur de prendre l’œuvre du démon pour l’œuvre de Dieu. Que pensez-vous de ce diallèle ? — (Jean-Jacques Rousseau, Émile, ou De l’éducation, 1762)
    • Ainsi, quand on veut prouver la vérité de la démonstration, par la vérité du Critérium, et la vérité du Critérium par la vérité de la démonstration ; on tombe dans un cercle sophistique ou dans ce que nous appelons le Diallèle, qui est une manière vicieuse de prouver réciproquement deux choses, également contestées, l'une par l'autre. D'où nous concluons qu'elles restent toutes deux incertaines: Car on ne pourra croire ni l'une, ni l'autre, tant que l'une et l'autre étant incertaine, on ne pourra néanmoins les prouver que l'une par l'autre. — (Sextus Empiricus *Esquisses pyrrhoniennes, parfois intitulé Hypotyposes pyrrhoniennes (Πυῤῥώνειοι ὑποτυπώσεις ou Pyrrhōneioi hypotypōseis) (3 Livres) [1])
  2. (Logique) Raisonnement circulaire, cercle vicieux.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]