dictatrice

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Probable féminisation de dictateur (à noter aussi l’existence du mot latin dictatrix).
La première personne à utiliser ce terme semble être la duchesse du Maine en 1702, s’attribuant ce titre en guise de dérision. Elle fonda en effet l’ordre de la mouche à miel (son surnom), où pour y entrer il fallait prêter le serment suivant : « Je jure par les abeilles du Mont Himette, fidélité & obéissance à la Dictatrice perpétuelle de l’Ordre, de porter toute ma vie la médaille de la mouche, & d’accomplir tant que je vivrai, les statuts de l’ordre. & si je fausse mon serment, je consens à ce que le miel se change pour moi en fiel, la cire en suif, les fleurs en ortie, & que les guêpes et les frelons me percent de leurs aiguillons. »[1]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dictatrice dictatrices
\dik.ta.tʁis\

dictatrice \dik.ta.tʁis\ féminin (pour un homme, on dit dictateur)

  1. Celle qui est investie, temporairement ou à perpétuité, d’une autorité souveraine et absolue et de tous les pouvoirs politiques.
    • Il est bon de vous faire remarquer, en passant, que dans cet illustre Corps, les noms, les emplois & les dignitez, se confèrent comme autrefois on les conferoit à Rome ; on y fait des Senateurs, des Senatrices, des Consuls, des Consulesses, des Dictateurs, des Dictatrices, &c. — (Lefèvre de Fontenay, Le Nouveau Mercure galant, D. Jollet, P. Ribou, 1715, page 165 → lire en ligne)
    • Pour arriver à ce point, il fallait deux choses, s’ôter toute inquiétude à l’égard de la France en la dépouillant de tous ceux qui leur en pouvaient donner et ruiner en Angleterre tout crédit et toute confiance en la France par la rendre conjointement avec eux la persécutrice publique et déclarée du ministère de la reine Anne, et de tout ce parti qui seul avait sauvé la France des plus profonds malheurs par la paix particulière de Londres, la séparation de l’Angleterre d’avec ses alliés enfin par la paix d’Utrecht dont la reine Anne s’était rendue la dictatrice et la maîtresse et qui avait sauvé la France au moment qu’elle allait être envahie, et la couronne d Espagne à Philippe V, à l’instant qu’il l’allait perdre sans la pouvoir sauver. — (Saint-Simon, Mémoires (année 1720))
    • Elle en deviendra un sosie, un sosie presque parfait, après une assez longue mise condition, afin de mourir éventuellement à sa place au cas où un attentat se produirait contre la dictatrice. — (Alvaro Rocchetti, Dragomir Costineanu et ‎Alain Vuillemin, La Littérature contre la dictature en et hors de Roumanie, 1947-1989, Hestia, 1999 → lire en ligne)
    • Zimbabwe : Une jeune femme de 25 ans probable première dictatrice au monde — (fr.metrotime.be, 25 mars 2015)
  2. (Figuré) Celle qui domine.
    • Charmante & sage Dictatrice,
      Qui valez une Imperatrice,
      Mon Maître eût pris dans fon trésor
      Riches Etoffes Vafes d’Or
      Mais il a crû que pour Etreine
      Vous aimiez mieux la Porcelaine,
      Convenable aux petits repas
      Remplis de charmes & d appas,
      Faits dans vôtre Menagerie
      Avec une Troupe chérie.
      — (Les Divertissemens de Seaux, Trevoux, 1712)

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin dictateur
\dik.ta.tœʁ\

dictateurs
\dik.ta.tœʁ\
Féminin dictatrice
\dik.ta.tʁis\
dictatrices
\dik.ta.tʁis\

dictatrice \dik.ta.tʁis\

  1. Féminin singulier de dictateur.
    • En d’autres termes, ce « plan régional » avait cette particularité d’ignorer la région, ou du moins de ne considérer d’elle que la part de territoire induite par cette conception, très en vogue à l’époque, d’un développement régional impensable autrement que comme l’expansion dictatrice de son pôle économique dominant. — (André Donzel, Métropolisation, gouvernance et citoyenneté dans la région urbaine, Maisonneuve et Larose, 2001, p. 129 → lire en ligne)

Références[modifier le wikicode]

  • Gilbert Mercier, Les Héritiers du Roi-Soleil, 2018