digastrique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Mot dérivé de gastrique avec le préfixe di-.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
digastrique digastriques
\di.ɡas.tʁik\

digastrique \di.ɡas.tʁik\ masculin et féminin identiques

  1. (Anatomie) Qualifie le muscle de la mâchoire inférieure qui a deux portions charnues ou comme deux ventres attachés bout à bout.
    • Enlevez le tissu cellulaire, qui recouvre le muscle digastrique et qui remplit le creux situé entre ce muscle et le masséter. — (Sir John Burdon Sanderson, ‎Michael Foster, ‎Laudur Brunton, Manuel du laboratoire de physiologie, Félix Alcan, Éditeur, Paris, 1884, traduit de l’anglais par Gaston Moquin-Tandon)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
digastrique digastriques
\di.ɡas.tʁik\

digastrique \di.ɡas.tʁik\ masculin

  1. (Anatomie) Le muscle digastrique lui-même.
    • Les auteurs classiques ont l’habitude de décrire, dans la région sus-hyoïdienne, quatre muscles distincts : le digastrique, le stylo-hyoïdien, le mylo-hyoïdien et le génio-hyoïdien. Nous ajouterons à ces muscles, sous le titre de muscles sus-hyoïdiens surnuméraires, certains faisceaux qui apparaissent quelquefois dans cette région. Tels sont : le mento-hyoïdien de Macalister, l’occipito-hyoïdien de Perrin, le pétro-hyoïdien de Calori, etc. — (Léo Testut, Les Anomalies musculaires chez l’homme expliquées par l’anatomie comparée, G. Masson, Éditeur, Paris, 1884)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]