dinanderie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Le Dictionnaire universel François et Latin, vulgairement appelé Dictionnaire de Trévoux, 1771, vol.3, p. 357, indique : Ce mot vient de Dinant, ville du Liégeois, pays abondant en calamine, dont le mélange avec la rosette, fait le cuivre jaune. Ainsi on a appelé dinanderie parmi les Marchands, le cuivre jaune que la ville de Dinant envoie par toute l'Europe.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dinanderie dinanderies
\di.nɑ̃d.ʁi\
Photographie d'une plaque en cuivre jaune.
Disque en dinanderie moderne du XIXe ou XXe (sens 1).
Photographie d’un atelier où figurent des objets en cuivre jaune.
Une dinanderie, l’atelier du dinandier (sens 2).

dinanderie \di.nɑ̃d.ʁi\ féminin

  1. (Vieilli) Objet composé de cuivre jaune, principalement des batteries de cuisine et des objets religieux.
    • Il existait dans la collégiale de Huy plusieurs ouvrages de dinanderie ; si les fondeurs sont restés inconnus, nous possédons au moins quelques renseignements sur leurs travaux à l'époque où ceux-ci ont été affectés à l'église. — (Joseph Destrée, La dinanderie sur les bords de la Meuse, éd. Ad. Wesmael-Charlier, 1904, p. 49)
    • D'un seul coup d'œil le jeune détective embrassa toutes ses splendeurs : des cariatides de marbre blanc supportaient une voûte qui semblait taillée dans une opale géante ; des dinanderies précieuses reflétaient la lumière, des bas-reliefs magnifiques couraient le long des hautes murailles. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Temple de fer, 1933)
    • L'Antiquité n'a pas connu le zinc, qui ne fut isolé qu'au début du XIXe siècle, mais elle a pu fort bien l'utiliser sous une autre forme ; la calamine sert à fabriquer le laiton dont on fait les dinanderies. — (Henri Limet, Le travail du métal au Pays de Sumer au temps des la IIIe dynastie d'Ur, Société d'édition "Les Belles Lettres", 1960, p. 56)
  2. Usine ou atelier où sont fabriqués des objets en cuivre jaune.
    • Chevallon les avait achetées en gros à une dinanderie faillie. — (Gérard-Fernand Bianchi, Brune intestine, éd. Ephémère (lulu.com), 2015, p. 35)
  3. Art et métier des dinandiers.
    • Il n'existe aucune formation initiale qui permette de préparer à un emploi en dinanderie, et les dinandiers actuels sont tous issus de formations parallèles en chaudronnerie, en orfèvrerie ou en écoles d'arts appliqués proposant des sections métal. — (Dictionnaire de l'artisanat et des métiers, Institut supérieur des métiers / éd. du Cherche-Midi, 2012, p. 151)
  4. Ensemble de la profession des dinandiers.
    • Tandis qu'une partie de la dinanderie s'accroche à une conception de la profession vacillante, l'autre s'engage donc dans une tentative de réforme du métier. Les dinandiers empruntant la voie de la rénovation entreprennent de fabriquer des articles pour la consommation de thé copiés des modèles fabriqués en Europe. — (Baptiste Buob, Le plateau de thé à l'épreuve du creuset marocain : histoire, fabrication et usages, dans Manger au Maghreb , Horizons Maghrébins, n° 55/2006, Pr. Universitaires du Mirail, 2006, p. 109)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]