displijadur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de plijadur (« plaisir ») et de dis-.

Nom commun [modifier le wikicode]

Mutation Singulier Pluriel
Non muté displijadur displijadurioù
Adoucissante zisplijadur zisplijadurioù
Durcissante tisplijadur tisplijadurioù

displijadur \dis.pli.ˈʒɑː.dyr\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. Déplaisir, mécontentement.
    • Dont a rer da goll amzer ha caout displijadur. — (Fañch an Uhel, Soniou Breiz Izel, vol 2, 1890, p. 8)
      On ne fait que perdre du temps et avoir déplaisir.
    • Koulskoude n’em oa ket gallet dont a-benn, en devez-ze, da gomz outan, ha me a dleas distrei da Dreflez, gant displijadur. — (Lan Inizan, Toull al lakez, Le Goaziou, Kemper, Derrien, Brest, 1930, p. VI)
      Cependant je n’avais pas réussi à lui parler ce jour-là, et je dus retourner à Tréflez, mécontent.
  2. Peine.
    • N’em euz bet war ar bed-ma nemed displijadur. — (Théodore Hersart de La Villemarqué, Barzaz Breiz, Didier et Cie, 1867, p. 464)
      Je n’ai eu en ce monde que des peines à endurer.
    • Eno, dindan ar weenn-ze, e vijent evurus, ankouaet gante o zrubuilh, o displijadur, alïes o anken. — (Fañch al Lae, Bilzig, Ad. Le Goaziou, leorier, Kemper, 1925, p. 92)
      Là, sous cet arbre, ils étaient heureux, ils oubliaient leurs inquiétudes, leurs peines, souvent leurs chagrins.

Antonymes[modifier le wikicode]