dissimuler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Vers 1355) Du latin dissimulare.

Verbe [modifier le wikicode]

dissimuler \di.si.my.le\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se dissimuler)

  1. Cacher ses sentiments, ses desseins ou, par une conduite réservée, artificieuse, ne pas les laisser apercevoir.
    • Une patricienne italienne peut ripoliner la façade de son présidentiel époux, et tenter, en vain, de dissimuler sa confondante vulgarité d’activiste, sa vraie nature pointe toujours. — (Derri Berkani, Périple Andalou, 2011, p. 167)
    • Dissimuler sa haine, son amour, sa douleur.
    • Je ne vous dissimulerai pas que j’en éprouve quelque dépit.
    • (Absolument)Savoir dissimuler.
  2. Faire semblant de ne pas remarquer, de ne pas ressentir quelque chose.
    • Ce caractère de nécessité historique donne au mouvement antipatriotique actuel une force qu’on chercherait vainement à dissimuler au moyen de sophismes. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, p. 153)
    • Dissimuler une injure, un affront.
  3. Rendre moins apparent ou invisible ; cacher.
    • Kinkin, vers la quarantaine, était un gaillard de taille moyenne qui dissimulait sous des dehors chétifs et une allure pataude une force herculéenne et une agilité de singe. — (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Tu croyais fouler le sol ferme, une piste —une pissate— te fier à son gazon honnête, il branle au même instant, la vase qu’il dissimule fait irruption à la surface, gargouille, emplit ta chaussure de sa rouille putride. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • La généralité des Américains s’imaginaient la guerre d’après les campagnes limitées, avantageuses et pittoresques, qui avaient eu lieu autrefois. Ils la voyaient comme ils voyaient l’histoire, à travers une brume iridescente, désodorisée, parfumée même, qui en dissimulait discrètement les cruautés essentielles. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 211 de l’éd. de 1921)
  4. (Pronominal) Ne pas s’avouer quelque chose ; ne pas le reconnaître.
    • Le sentiment qu’elle cherchait encore à se dissimuler.
    • Je ne me dissimule pas qu’il y aura des difficultés à vaincre.
  5. (Pronominal) (Par extension) Se cacher.
    • Soudain, au bord du bassin, nous vîmes un petit chat qui buvait. Nous nous dissimulâmes derrière une touffe de seringas. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • Les truands se dissimulaient dans toutes les encoignures des maisons, et gare au bon bourgeois cousu d’or, qui rentrait trop tard chez lui. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 43)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]