dithyrambe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du grec ancien διθύραμβος, dithúrambos. Selon l’étymologie la plus couramment admise, le mot s’appliquait en principe à Dionysos, qui, sorti du sein de Sémélé puis de la cuisse de Zeus, était entré dans la vie par deux portes.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
dithyrambe dithyrambes
\di.ti.ʁɑ̃b\

dithyrambe \di.ti.ʁɑ̃b\ masculin

  1. (Antiquité) (Grèce) (Poésie) Poème en l’honneur de Dionysos.
    • Ainsi le dithyrambe, chant liturgique en l’honneur de Dionysos diffère de l’iambe dont le pied comporte un son bref suivi d’un long avec des vers dodécamétriques alternant avec des octamétriques. (Louis Lefroid, Esthétique: l'harmonie des formes, Ed. Opéra, 1998, p.36)
  2. (Par extension) (Poésie) Espèce de poème lyrique qui se distingue de l’ode par un enthousiasme plus impétueux et par l’irrégularité des mesures et des stances.
    • « Il y a ensuite la narration racontée ; quand elle est l’œuvre du poète lui-même : tu la trouveras surtout dans les dithyrambes. » (Platon, la République, III, 394c.)
  3. (Figuré) (Souvent un peu ironiquement) Louanges excessives.
    • Le ministre des Affaires étrangères, M. Delcassé, s’était lancé dans un long dithyrambe sur la Russie. Il se complaisait à étaler la prétendue force militaire du grand empire. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)

Dérivés[modifier]


Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  • Grand Dictionnaire Universel de Pierre Larousse Tome 6