dondon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Plusieurs étymologies sont proposées :

  • Auguste Scheiler [1] le rattache au vieux français dondé et l’apparente soit à « bedon, bedaine » soit à une racine qui aurait aussi donné « dodu ».
  • Selon François Génin, Récréations philologiques: ou recueil de notes pour servir à l’histoire des mots de la langue française, tome 2, Paris : chez Chamerot, octobre 1856, p. 178 : Dans la basse latinité, dondum était synonyme du mot adeps dans la langue d'Auguste; c'était de la graisse. D'où venait ce dondum, je n'ai pas à le rechercher : il me suffit de remonter jusqu'au latin. On prononçait dondon, […]. Une dondaine, dondon, grosse dondon, est donc une femme grasse et ramassée. […]. L'Académie française a recueilli dondon et a rejeté dondaine.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dondon dondons
\dɔ̃.dɔ̃\

dondon \dɔ̃.dɔ̃\ féminin

  1. (Familier) Femme ou fille qui a beaucoup d’embonpoint.
    • Une grosse dondon.
    • Il avait la mine du chef des eunuques au marché des esclaves découvrant une Vénus parmi des dondons. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • Le conducteur fouille dans son escarcelle et rend la monnaie à l’énorme dondon qui déborde de la banquette. — (Joris-Karl Huysmans, Le Drageoir des épices, 1877)
    • « une grosse dondon française accompagnée d’un jeune gommeux », nota-t-il en marge de son catalogue. — (Georges Perec, Un cabinet d’amateur, 1979, Le Livre de Poche, page 61)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]