drac

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Drač, Drac

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l‘occitan drac.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
drac dracs
\dʁak\

drac \dʁak\ masculin

  1. (Occitanie) Esprit malin ou animal fabuleux, généralement maléfique.
    • Le peuple n'a pu se persuader que ce fleuve ne fut un fleuve; il a bien vu que la violence du Rhône était de la colère, et reconnu les convulsions d'un monstre dans ses gouffres tourbillonnants. Le monstre c'est le drac, la tarasque espèce de tortue-dragon, dont on promène la figure à grand bruit dans certaines fêtes. (Jules Michelet, Tableau de la France, dans le vol.2 de Histoire de France, Hetzel, 1831 — éd. Paris : Les Belles Lettres & Offenbourg/Mayence : Lehrmittel, 1947, p.47)

Variantes orthographiques[modifier]

Traductions[modifier]

Ancien occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin draco.

Nom commun[modifier]

drac masculin

  1. Dragon.

Références[modifier]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Catalan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin draco.

Nom commun[modifier]

Drac \ˈdɾak\ masculin

  1. Dragon (animal fabuleux).

Anagrammes[modifier]

Occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

(1140) Du latin draco.

Nom commun[modifier]

Drac \ˈdɾak\ masculin (équivalent féminin : draquessa) (graphie normalisée)

  1. Drac, esprit malin ou animal fabuleux, généralement maléfique.
    • Un còp i aviá lo Drac. Lo Drac èra lo filh del Diable. (Jean Boudou, Contes del drac, 1975)
      Il était une fois le drac. Le drac était le fils du diable.

Apparentés étymologiques[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Références[modifier]