dragée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Dragée, Dragee, dragee

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) (Nom commun 1) De l’ancien français dragie, issu du latin latin tragemata (« friandises »).
(XIIIe siècle) (Nom commun 2) De l’ancien français dravie, issu du gaulois, dravoca (« ivraie »).

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dragée dragées
\dʁa.ʒe\
Dragee-coupe.JPG

dragée \dʁa.ʒe\ féminin

  1. (Confiserie) Confiserie faite d’un fruit sec ou amande enrobé de sucre très dur blanc ou coloré.
    • Une boîte de dragées.
    • …mais quel pavage désagréable ! je le recommande aux gens qui ont les pieds sensibles ! on dirait des dragées et des pralines posées sur un champ... Aïe ! — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
  2. (Médecine) Médicament enrobé d'une couche de sucre pour que l'absorption en soit facilitée.
    • En dragée.
    • Il est dangereux de donner des médicaments liquides aux chevaux, aux mulets et aux ânes. Ces animaux ont une bosse à l’arrière de la langue qui risque de diriger les liquides vers la trachée et dans les poumons. Pour ces animaux, il vaut mieux utiliser des dragées ou des pâtes. — (Bill Forse, Christian Meyer, et al., Que faire sans vétérinaire ?, Cirad / CTA / Kathala, 2002, page 342)
  3. (Par analogie) Menu plomb dont on se sert pour tirer aux oiseaux.
    • Menue dragée.
  4. (Argot) Balle d’arme à feu
    • Il a pris trois dragées de 45 dans le buffet.
  5. (Désuet) Muscardine de vers à soie.
    • Cet aspect cotonneux de la muscardine lui a valu le nom vulgaire de « dragée ». — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature, Encyclopédie Roret, 1914)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dragée dragées
\dʁa.ʒe\

dragée \dʁa.ʒe\ féminin

  1. (Agriculture) (Vieilli) Mélange de divers grains, tels que pois, vesces, fèves, lentilles, qu’on laisse croître en herbe pour les donner aux chevaux.
    • Les mars : On appelle ainsi les menus grains, parce qu'on les sème vers le mois de mars, & on comprend sous ce nom l'avoine, l'orge, la vesce, la dragée, qui est un mélange de vesce d'été ou de pois, avec un tiers d'avoine. — (L'Agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur, Rouen, 1787)

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • dragée sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Anagrammes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Île-de-France) : écouter « dragée [dʁa.ʒe] »

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français dragée.

Nom commun [modifier le wikicode]

Liebesperlen.JPG

dragée \Prononciation ?\ \Prononciation ?\

  1. Dragée.
    • A classic, popular version of dragée are whole almonds coated with a sugar shell in various colors.

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • dragée sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg