dressage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de dresser avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dressage dressages
\dʁɛ.saʒ\
Epreuve de dressage du cheval : un selle français. (Equitation)

dressage \dʁɛ.saʒ\ masculin

  1. Action de dresser.
    • Le dressage d’un fil de fer, d’une barre de fer.
    • Quand le dressage du fourneau vient à sa fin, il est arrondi avec le plus petit bois, afin que ni la feuille, ni la mousse, ni la terre, avec lesquelles il doit être couvert, & qui doivent faire croûte par-dessus, ne pénètrent point à travers. — (Nicolas Baudeau, Nouvelles éphémérides économiques, ou bibliothèque raisonnée de l’histoire, de la morale et de la politique, tome XI, Lacombe, Paris, 1775, page 156)
    • La cravache ou la gaule est aussi nécessaire pour le travail de la haute école que pour celui du dressage, car elle doit servir à exagérer la puissance de l’écuyer pour stimuler le cheval. — (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l'écuyer et de l'homme de cheval, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865, page 238)
    • Un renouveau de dressage se manifeste aujourd'hui avec la présentation d'animaux dans les zoos et les marinelands. — (Philippe Diolé, Les Animaux malades de l'Homme, Flammarion, Paris, 1974, page 48)
    • Le dressage (des animaux de trait). C’est un ensemble d’apprentissages successifs, basé sur la répétition des ordres et des contraintes… De la qualité du dressage dépend l’efficacité et le rendement au travail des animaux durant toute leur carrière. Un bon dresseur doit être patient, calme et ferme… — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l’Agronome, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères, Paris, 2002, page 1451)
  2. (Équitation) Discipline olympique des sports équestres qui teste la qualité de la communication entre le cheval et son cavalier et recherche des mouvements gracieux du cheval.
    • Chaque cirque possède, en outre, un maître de manège, appelé chef de piste ou chef d’équitation, qui a la responsabilité de la cavalerie. Écuyer consommé, le dressage en liberté ou en haute école ne doit avoir pour lui aucun secret. — (Henry Frichet, Le cirque et les forains, Tours : chez Alfred Mame et fils, 1899, page 21)
  3. (Cuisine) Présentation d’un plat.
    • Le dressage d’un dessert, d’une assiette.

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • dressage sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français dressage.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dressage
\ˈdɹɛ.sɑːʒ\
dressages
\ˈdɹɛ.sɑːʒɪz\

dressage \ˈdɹɛ.sɑːʒ\

  1. (Équitation) Dressage.
    • The typical guest for our Stay and Learn Dressage riding vacation is a non-smoking person or a couple who consider themselves “horse people” and “outdoor types”.

Prononciation[modifier le wikicode]

Italien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français dressage.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
dressage

dressage \Prononciation ?\ masculin

  1. (Équitation) Dressage.