dromadidés

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1975) Du latin scientifique Dromadidae, dérivé du nom du genre monospécifique Dromas connu sous le nom de drome ou de pluvier crabier, le seul de la famille des dromadidés. Dérivé de dromas (« drome ») avec le suffixe -idae (« apparentés au »). Quant au nom générique Dromas, il est directement emprunté au grec ancien δρομάς (dromás) qui peut ici prendre deux sens possibles, soit "courant, qui court" (faisant référence à l'apparente hyperactivité de cette espèce bruyante et en constant mouvement), ou "migrateur" (après la saison de nidification, le drome ardéole migre de la région de la mer Rouge et du golfe Persique vers l'est jusqu'au Sri Lanka et vers le sud jusqu'à Madagascar).

Nom commun [modifier le wikicode]

Le drome ardéole ou pluvier crabier (Dromas ardeola), seul membre de la famille des dromadidés, se distingue par son bec disproportionné par rapport aux dimensions de la tête.

dromadidés \drɔ.ma.di.de\ masculin pluriel

  1. (Ornithologie) Famille d'oiseaux néognathes limicoless et aquatiques de taille moyenne, de l'ordre des charadriiformes, constituée du seul genre monospécifique Dromas connu sous les noms de drome ou pluvier crabier, caractérisé par un bec noir robuste très similaire à celui de la sterne hansel (Gelochelidon nilotica) et adapté à sa diète à base de crabes, une tête rappelant celle de la cigogne, des pattes d'une coloration bleu cendré très frappante et des doigts partiellement palmés, un plumage dorsal pie très distinctif, et par une distribution autour de la mer Rouge et du golfe Persique, et au nord-ouest de l'océan Indien.
    • Malgré leur surnom de pluviers crabiers, les dromadidés ne sont pas de véritables pluviers.
    • Les dromadidés ont cette particularité unique au sein de l'ordre des charadriiformes d'utiliser la chaleur emmagasinée dans le sable de surface durant la matinée pour assurer la couvaison de leurs oeufs, qui sont pondus au sein de colonies de plusieurs centaines de couples, ce qui permet aux adultes de refaire leurs provisions énergétiques et se se relayer pour assurer la surveillance des nids de la colonie, tout en optimisant l'utilisation des sources d'énergie disponibles.
    • Fait intéressant à noter, alors que les adultes "abandonnent" les futurs oisillons durant la période précédant l'éclosion, les jeunes dromadidés sont par contre nidicoles à la naissance, contrairement à la majorité des charadriiformes. Autrement dit, les jeunes dromes sont incapables de marcher pendant plusieurs jours après l'éclosion, et requièrent donc des soins des deux parents dès la naissance, et ce, même après que les jeunes aient quitté le nid. On voit donc ici un patron comportemental de soins parentaux en quelque sorte à l'inverse de celui observé chez les autres charadriiformes: une plus grande liberté de mouvement des parents avant la naissance, suivie d'une mobilisation plus grande des parents pour la subsistance des petits après l'éclosion. Cette curieuse inversion des tâches parentales autour de la naissance unique aux dromadidés est intrigante et demeure encore mal comprise.
Notes[modifier le wikicode]

En biologie, le nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. En français, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs au genre.
Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut expliciter le fait que l’on ne parle pas d’individus, mais que l’on veut parler de l’espèce, du genre, de la famille, de l’ordre, etc.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

(simplifié)

Hyponymes[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dromadidé dromadidés
\drɔ.ma.di.de\

dromadidés \drɔ.ma.di.de\ masculin

  1. Pluriel de dromadidé.

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • De Marchi, G.; Chiozzi, G.; Fasola, M. (2008). "Solar incubation cuts down parental care in a burrow nesting tropical shorebird, the crab plover Dromas ardeola". Journal of Avian Biology. 39 (5): 484–486. doi:10.1111/j.0908-8857.2008.04523.x.