ebeul

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du moyen breton ebeul[1], issu d'un vieux brittonique *ep-ālo- dérivé de *ep-o- (« cheval »), lui-même issu du proto-celtique *ek-wo-[2].
À comparer avec les mots ebol en gallois et en cornique, epos en gaulois (sens identique), que l'on retrouve dans le gaulois Epo-redia, Epona (déesse des charretiers), Usip-etes et autres noms propres. Le proto-celtique a également donné le vieil irlandais ech (« cheval »), identique au sanskrit अश्व aśva, au grec ἵππος híppos, au latin equu-s, au gothique aihwa-, au lituanien aszva (« jument »)[2].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel 1 Pluriel 2
ebeul ebeulien ebeulion

ebeul \ˈeːbøl\ masculin (pour la femelle on dit : ebeulez)

  1. (Zoologie) (Élevage) Poulain (jeune cheval).
    • Eul Leoniad-all a yeas da Gerne da brena eun ebeul, [...]. — (Yann ar Flocʼh, Koñchennou eus Bro ar Ster Aon, Kemper, 1950, p. 282)
      Un autre Léonard alla en Cornouaille pour acheter un poulain, [...].
  2. (Figuré) Mauvais garçon.
    • Tremen poent eo dʼin mont da gercʼhat an archerien war-dro an ebeul-mañ !... [...]. — (Jarl Priel, An dakenn dour, in C’hoariva brezhonek - Pemp pezh-c’hoari berr, Skridoù Breizh, 1944, p. 66)
      Il est plus que temps que j’aille chercher les gendarmes pour qu’ils s'occupent de ce mauvais garçon !... [...].

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  2. a et b Victor Henry, Lexique étymologique des termes les plus usuels du breton moderne, J. Plihon et L. Hervé, Rennes, 1900, 378 pages[version en ligne]