effeuillaison

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Dérivé de effeuiller avec le suffixe -aison.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
effeuillaison effeuillaisons
\ɛ.fœ.jɛ.zɔ̃\
ou \e.fœ.jɛ.zɔ̃\

effeuillaison \ɛ.fœ.jɛ.zɔ̃\ ou \e.fœ.jɛ.zɔ̃\ féminin

  1. (Botanique) Chute naturelle des feuilles.
    • Suivant Linné, le dixième mois de l'année (vieux style) est celui de l’effeuillaison. Il est vrai que l’effeuillaison commence assez communément, dans le climat de Paris avec le mois d'octobre (vieux style), on pourroit dire à bien peu de chose près avec l'année nouvelle en vendémiaire. — (J.-C. Philibert, Introduction à l'étude de la botanique, t.2, Paris, Delalain, an X (1802), page 110)
    • L’EFFEUILLAISON, defoliatio, est la chute des feuilles, ordinairement annoncée par la floraison de la colchide. On ne la considère que dans les arbres et arbustes. — (Louis-Auguste Clavel de Saint-Geniez, Traité de botanique, t.1, Paris, Louis Vivès, 1855, page 84)
  2. Effeuillage, action d’effeuiller.
    • L’effeuillaison de la vigne.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]