effréné

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin effrenatus (« débridé », « délivré du frein »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin effréné
\e.fʁe.ne\

effrénés
\e.fʁe.ne\
Féminin effrénée
\e.fʁe.ne\
effrénées
\e.fʁe.ne\

effréné \e.fʁe.ne\

  1. (Héraldique) Sans frein ni selle en parlant du cheval représenté sur un blason.
    • Cheval effréné se dit aussi cheval gai.
  2. (Figuré) Sans frein, sans retenue, débridé, exagéré, immodéré.
    • « Sans mon intervention, vous vous enrichissiez aux dépens de nos prolétaires géorgiens et recommenciez, grâce au pétrole russe, votre vie de luxe effréné, qui est un attentat à la misère du monde… » — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 243)
    • Toute la nuit, des gens louvoient sous mes fenêtres, vocifèrent, gambadent, font entendre de longs ricanements. […]. Quelle est cette interminable bamboche, cette effrénée descente de la Courtille ? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Après quatre années d’une couverture à un rythme effréné et dans un climat particulièrement chaotique, je ne peux qu’espérer que nous saurons tirer des leçons de l’exemple américain. — (Luc Laliberté, Donald Trump et moi, Le Journal de Montréal, 18 janvier 2021)
    • La « condition humaine », au sens de l'irrémédiable et de l'échec, les précipite [les Américains] chez les psychiatres ou dans une course effrénée vers des substituts de puissance, argent et records du monde. — (Romain Gary, Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable, Gallimard, collection Folio, 1975, p. 83/84)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]