eidétique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : éidétique

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1925) De l’allemand eidetisch, refait sur le grec ancien εἰδητικός, eidêtikós (« rationnel, visible par la raison, la pensée »), par le philosophe Husserl, dérivé de εἴδω, eídô (« voir »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
eidétique eidétiques
\ɛ.i.de.tik\

eidétique \ɛ.i.de.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Philosophie) Relatif à l’essence des choses.
    • Tout individu possède un fonds eidétique, c’est-à-dire une essence que d’autres individus réels ou possibles possèdent.
    • Husserl, un instant en phase avec Daubert et Sartre, s’éloigne d’eux à jamais, et cet éloignement trouve sa signature dans la formulation — première occurrence — de la conscience eidétique comme un « a priori de la conscience ». — (Nathalie Depraz, Lire Husserl en phénoménologue, Presses Universitaires de France, 2008 → lire en ligne)
  2. Qui a la faculté de se souvenir d’images, de sons, ou d’objets dans leurs moindres détails sensoriels.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]