embarquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De barque, par dérivation parasynthétique, avec le préfixe en- et la terminaison en -er des verbes du premier groupe.

Verbe [modifier]

embarquer transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’embarquer)

  1. Mettre dans une barque, dans un navire, dans un vaisseau, en parlant des hommes, des armes, des vivres, des marchandises, etc.
    • Jean Donnard et Pierre Kerhuon embarquaient les filets dans la chaloupe, amarrée au quai, près de la cale qu’ensanglantaient des débris de poissons fraîchement éventrés. — (Octave Mirbeau, Les eaux muettes )
    • […], nous embarquâmes des explosifs, des munitions, des vêtements chauds et une année de vivres. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Les momai fournissent un effort énorme pour charrier ces lourdes charges jusqu'au dégrad du village, où on les embarque sur des canots. — (Jean Hurault, Les Indiens Wayana de la Guyane française: structure sociale et coutume familiale, p.97, ORSTOM, 1985)
  2. (Canada) Faire monter dans un véhicule ou sur quelque chose.
    • Embarque les enfants dans la voiture.
    • Les enfants embarquent encore sur la table.
  3. (Intransitif) Laisser entrer de l’eau, en parlant d’un bateau, ou de l’eau qui entre dans le bateau.
    • La mer est forte, nous embarquons. - L’eau embarque.
  4. (Pronominal) Entrer dans un vaisseau ou dans quelque autre bâtiment pour faire route.
    • C’était un tohu-bohu ethnique. Dans le port flottaient les pavillons de toutes les nations, et plus de deux millions d’êtres humains s’y embarquaient annuellement. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 210 de l’éd. de 1921)
  5. (Pronominal) (Figuré) S'engager à quelque chose, ou dans une affaire.
    • Je ne le puis, […]; et, pour être franc avec vous, mon frère, je ne m’embarquerais pas volontiers dans cette affaire, alors même que j’aurais l’espoir de réussir. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Cependant, après les dévastations mongoles, l'islam s'embarqua dans une nouvelle phase d’expansion qui dura quatre cents ans (1300 - 1700), ère de conquête et d'empire, de la Hongrie à l'Indonésie. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus embarquer figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bateau.

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]