embarrasser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIe siècle) De l’espagnol embarazar.

Verbe [modifier]

embarrasser \ɑ̃.ba.ʁa.se\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Arrêter, gêner par un obstacle.
    • Embarrasser les rues.
    • Embarrasser la circulation.
    • Ces usines embarrassent le cours de la rivière.
  2. Priver quelqu’un, quelque chose de la liberté du mouvement.
    • Sa langue s’embarrasse, se dit en parlant d’une personne devenue incapable d’articuler distinctement.
    • La petite troupe s’avançait doucement et avec difficulté dans un sentier à peine tracé où, à chaque pas, les chevaux s’embarrassaient dans les lianes ou butaient contre des racines d’arbres à fleur de terre. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  3. (Figuré) Mettre en peine ; troubler.
    • Son esprit s’embarrasse, ses idées se troublent.
    • Sa tête s’embarrasse, se dit en parlant d’une personne malade, dont les idées commencent à se troubler.
    • S’embarrasser de quelqu’un, prendre la charge de quelqu’un.
    • S’embarrasser dans ses explications, dans ses phrases, perdre la suite de ses raisonnements et ne savoir plus par où en sortir.
    • Il montrait, en outre, une adresse peu commune à se tirer d’affaire ; il ne fut jamais embarrassé de rien, pas même de se servir de sa première fourchette, à quoi les enfants réussissent si peu en général. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • On pourrait remplir des pages entières avec l’exposé sommaire des thèses contradictoires, cocasses et charlatanesques qui forment le fond des harangues de nos grands hommes ; rien ne les embarrasse. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. IV, La grève prolétarienne, 1908, p. 159)
    • Le titreur de Paris-Jour, ce matin, ne s'est pas embarrassé de nuances. Il a annoncé sur la largeur de la « une » : « Peyrefitte va interdire le minijupes. » — (Alain Peyrefitte, C'était de Gaulle, éd. Fayard, 2000, vol. 3)
    • Ne vous embarrassez point de cette affaire-là, Ne vous en inquiétez pas.
    • Il s’embarrasse de tout, Il trouve des difficultés aux moindres choses.
    • C’est un homme qui ne s’embarrasse de rien, rien ne le trouble, rien ne l’arrête.

Quasi-synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Références[modifier]