embroussaillement

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Français[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

    (XIXe siècle) Dérivé de embroussailler, avec le suffixe -ment.

    Nom commun [modifier le wikicode]

    Singulier Pluriel
    embroussaillement embroussaillements
    \ɑ̃.bʁu.saj.mɑ̃\

    embroussaillement \ɑ̃.bʁu.saj.mɑ̃\ masculin

    1. Installation de broussailles sur un terrain.
      • Des subventions peuvent être accordées aux communes, aux établissements publics et aux particuliers, pour le reboisement, le gazonnement, l’embroussaillement et autres travaux de consolidation des terrains en montagne. — (Projet de loi examiné au Sénat de la République française le 26 mai 1879, dans les Annales du Sénat et de la Chambre des députés, volume 5, page 245)
      • Les journées de réflexions collectives sont à l’initiative des éleveurs de la vallée, qui ont souhaité échanger suite à des problèmes d’embroussaillement du milieu et de gestion notamment de ligneux comme le genêt. Les agriculteurs faisaient face à la fermeture de certains espaces suite à la prolifération de certaines espèces : genêts, prunelier, ronces. — (Gestion des milieux naturels par le troupeau, agriliens.fr, consulté le 21 février 2021)
    2. Entremêlement de broussaille, de végétation en général.
      • Elle se mettait à courir, enjambant les bruyères, coupant court à travers l’embroussaillement des taillis. — (Camille Lemonnier, Un Mâle, Henry Kistemaeckers, Bruxelles, 1881, pages 177-178)
      • Sur un monticule de verdures fleuries, au pied de bouleaux à l’écorce d'argent où courent des blessures sombres, devant un embroussaillement de feuillages où courent les lumières argentées du matin, réveillées avec les oiseaux chanteurs, curieuses et mutines dans leur effarement, elles écoutent, pour les répéter, tous les bruits qui montent de la plaine. — (Armand Silvestre, Le nu au Salon 1890, E. Bernard & Cie, Paris, 1890, page 61)
    3. (Figuré) Emmêlement (de cheveux, de crins, de barbe…) qui fait penser à des broussailles.
      • L’un des héros du lieu est Jules Jouy, « un petit grassouillet, avec une tête abrupte et cahoteuse, le regard fixe, vague, pétillant, bizarre, un embroussaillement de cheveux, une moustache en virgule et un sourire qui persiste dans le sérieux ». — (Citation du journaliste René Martin, du Figaro, dans la Gazette anecdotique, littéraire, artistique et bibliographique, 12e année, tome 1, Librairie des Bibliophiles, Paris, 1887, page 111)
      • Le Cyclope cachait, sous l’embroussaillement
        D’un sourcil âpre, un œil qu’un feu glauque illumine,
        Œil unique, aussi rond qu’un bouclier d’Égine.
        — (Jules Lemaître, La vengeance de Polyphème, dans Poésies, A. Lemerre, Paris, 1896, page 245)

    Antonymes[modifier le wikicode]

    Traductions[modifier le wikicode]

    Références[modifier le wikicode]