empâter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : empater

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De pâte, avec le préfixe em-.

Verbe [modifier le wikicode]

empâter \ɑ̃.pɑ.te\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’empâter)

  1. Remplir de pâte, ou de toute autre matière pâteuse.
    • S’empâter les mains.
  2. (En particulier) (Peinture) Étendre les couleurs de façon à leur donner de l’épaisseur ; peindre en posant les couleurs en couches épaisses.
    • Empâter un tableau.
  3. (En particulier) (Peinture) Mettre les couleurs chacune à leur place, sans d’abord les mêler ou les fondre ensemble.
    • Empâter une figure.
  4. Rendre pâteux.
    • Empâter la langue, empâter la bouche.
  5. Engraisser avec de la pâtée.
    • Empâter la volaille.
  6. (Figuré) Nourrir.
  7. (Pronominal) (Figuré) Grossir, prendre du gras, s'arrondir.
    • Les dernières semaines, quand elle se mit à grossir rapidement, elle se réjouit qu’André fût loin d’elle, craignant qu’il ne la trouvât enlaidie : l’ovale de son visage s’était empâté un peu, donnant une maturité plus chaude à sa beauté. — (Marcel Martinet, La Maison à l’abri, 1918)
    • Elhamy, de son côté, changeait. Il prenait de l’embonpoint ; ses traits s’empâtaient quelque peu. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Vargas s’était considérablement empâté depuis notre rencontre à Hawaï. J’avais gardé le souvenir d’un petit homme sec, je retrouvais un poussah. — (Antoine Bello, Les Producteurs, 2015 ; édition Blanche, 2015, page 95)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus empâter figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bière (boisson).

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]