empêchement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir empêcher et -ment

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
empêchement empêchements
\ɑ̃.pɛʃ.mɑ̃\
ou \ɑ̃.pɛ.ʃə.mɑ̃\

empêchement \ɑ̃.pɛʃ.mɑ̃\ masculin

  1. Ce qui empêche.
    • Pas un seul empêchement ne se laissait voir dans le sillon de la roue : pas un fragment de bois, pas un brin de branche morte. — (Edgar Poe, Le cottage Landor, dans Histoires grotesques et sérieuses, traduction de Charles Baudelaire)
    • Vers le nord seulement, il traversait le lac Ngami dans sa portion orientale, mais ce n’était point là un empêchement insurmontable, …. — (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, 1872.)
    • Le vainqueur laisse au loin la tourbe des lassables, ceux qui ont admis des murailles et que l’empêchement arrête ; seul, il a droit à nos palpitantes pitiés, car lui aussi se fatigua mais bien davantage; […]. — (Aurel, Les jeux de la flamme: roman, Mercure de France, 1906, p. 236)
    • « Les personnes qui connaîtraient des empêchements à ce mariage sont obligées de nous en avertir », dit le prêtre. Mais c’est une simple formule. Ne vous levez pas à ces mots pour révéler des confidences. — (Pierre Louÿs, Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation, 1926.)
    • Les principes canoniques établissaient un empêchement prohibitif au mariage des catholiques avec les hérétiques. — (Gabriel Lepointe, La Famille dans l'Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p.285)

Traductions[modifier]

Références[modifier]