empaler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé du préfixe en- (transformé en em- devant un p) et de pal avec la terminaison verbale -er.

Verbe [modifier le wikicode]

empaler \ɑ̃.pa.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Transpercer d’un pal par le fondement.
    • Celui qui, se trouvant à la Mecque, irait insulter aux cendres de Mahomet, renverser ses autels, et troubler toute une mosquée, se ferait empaler, à coup sûr, et ne serait peut-être pas canonisé. — (Denis Diderot, Pensées philosophiques, texte établi par J. Assézat, Garnier, 1875-77)
    • Un mot, Sire ! Un mot de vous ! Et je saisis le Concini et je l’empale sur la flèche de la Sainte-Chapelle ! — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • (Figuré) L’enthousiasme tomba tout à fait lorsque nous aperçûmes, au bas du perron, Mme Rezeau, raide, empalée sur son indignation. — (Hervé Bazin, Vipère au poing, 1948, VIII)
  2. (Figuré) Planter, accrocher sur une pointe, une épine.
    • Cette pie-grièche empale régulièrement ses proies, d’où le nom d’« écorcheur ». (Article de Wikipédia Pie-grièche écorcheur)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]