emprunté

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : emprunte

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Adjectif) Participe passé de emprunter.

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe emprunter
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
emprunté

emprunté \ɑ̃.pʁœ̃.te\

  1. Participe passé de emprunter.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin emprunté
\ɑ̃.pʁœ̃.te\

empruntés
\ɑ̃.pʁœ̃.te\
Féminin empruntée
\ɑ̃.pʁœ̃.te\
empruntées
\ɑ̃.pʁœ̃.te\

emprunté \ɑ̃.pʁœ̃.te\

  1. Qui a été pris ailleurs, chez quelqu’un d’autre.
    • Ce livre a paru sous un nom emprunté, il a paru sous un autre nom que celui de son auteur.
    • Conter une histoire sous des noms empruntés, La conter sous des noms déguisés, sous de faux noms.
  2. Qui manque de naturel, d'aisance, en parlant des manières de quelqu’un.
    • Avoir un air emprunté, des manières empruntées, avoir un air embarrassé, contraint, des manières peu naturelles, affectées.
    • Bien sûr, il fut emprunté comme jamais lorsqu’il plaça le disque sur la platine et demanda à Irène si elle souhaitait faire un Scrabble. — (Olivier Adam, Je vais bien, ne t’en fais pas, 1999)
    • Le journaliste avait horreur du monde et plus encore des réceptions froides, guindées, empruntées, il se sentait pris. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 958)
    • – Une belle bru que vous aurez, et douce, et travailleuse.
      – Oui, oui, elle est douce, je sais bien. Et elle n’est pas empruntée de ses mains, oui. »
      — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 52)

Traductions[modifier le wikicode]