en bonnet difforme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Expression popularisée par le romancier français Frédéric Dard dans les enquêtes du commissaire San Antonio et par l'humoriste français Coluche dans le sketch Le clochard analphabète, joué en 1977.

Locution adjectivale [modifier le wikicode]

en bonnet difforme \ɑ̃ bɔ.nɛ di.fɔʁm\ invariable

  1. Forme humoristique de la locution en bonne et due forme.
    • Il s’agissait en fait d’un certificat médical en bonnet difforme stipulant que, pour cause de pieds creux, le sieur Donguy se voyait dans l’impossibilité de porter des chaussures montantes. — (Bob Tazar, Chef, ou Chef, TheBookEdition, 2010, p. 187)
    • Manu lui marnoufla une pochette cartonnée qui contenait tous les faffes en bonnet difforme que la BITE lui avait fourni préalablement. — (Nicolas Verdoni, Certains l'aiment froide, éd. L’Œil du Cyclope, 2016, p. 83)
    • – T'as le cerveau lent, ma parole, elle n'est plus avec son copain, mais peut-être que tu ne le savais pas. Voilà ce que j'appellerais une invitation en bonnet difforme, comme dirait Coluche. — (Nicolas Bourgoin, Les quatre cavaliers, livre II : Le messager, éd. Gunten, 2016, chap. 1)
    • Lorsque vous accédez au bureau après un démarrage en bonnet difforme, oups, en bonne et due forme, la barre de menus affichée en haut de l'écran est celle du Finder puisque c'est la seule application ouverte à cet instant. — (Edward C. Baig, Découvrir le Mac, MacOS Sierra Internet, Pour les Nuls, traduit de l'anglais par Philip Escartin, Editions First, 2017)

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

en bonnet difforme \ɑ̃ bɔ.nɛ di.fɔʁm\ invariable

  1. Forme humoristique de la locution en bonne et due forme.
    • Dès lors, il se présente en bonnet difforme : « Superintendant Mac Mahon ! ». Me prie de carrosser en sa compagnie. Et nous voilà en décarrade dans la City. — (Frédéric Dard, San-Antonio : Grimpe-la en danseuse, éd. Fleuve Noir, 1997, chap. 17)