en prendre et en laisser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de prendre et de laisser.

Locution verbale [modifier le wikicode]

en prendre et en laisser \ɑ̃ pʁɑ̃dʁ‿e ɑ̃ lɛ.se\

  1. Savoir faire la part des choses; dans un ensemble d'informations, croire certaines choses et ne pas en croire d'autres, ou accepter certaines choses et en rejeter d'autres. Note : Souvent utilisé sous la forme « Il faut en prendre et en laisser. »
    • Que des politiciens fassent un usage abusif des mots, cela fait presque partie prenante de leur métier. Et nous avons appris à en prendre et en laisser. — (Voir, 9 janvier 2012)
    • « Je pense qu’il prend ça avec philosophie, a estimé l’acteur. Ce n’est pas la première fois qu’il se fait attaquer. Un tissu de niaiseries a déjà été écrit sur La petite vie, et ç’a fait des cotes d’écoute de quatre millions… Il faut en prendre et en laisser. » — (Le Huffington Post Québec, 20 septembre 2012)
    • Louise Harel, qui a joint la Coalition Montréal de Marcel Côté, a dit prendre avec un grain de sel un sondage mené en début de campagne. « En 2009, si j'avais écouté les sondages, je serais maire de Montréal parce qu'il y a eu trois sondages successifs à un mois de l'élection où j'avais 40 %. Donc, les sondages, il faut en prendre et en laisser. » — (Le Devoir, 7 octobre 2013)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]