enfant de chœur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de enfant et de chœur.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
enfant de chœur enfants de chœur
\ɑ̃.fɑ̃ də kœʁ\

enfant de chœur \ɑ̃.fɑ̃ də kœʁ\ masculin

  1. (Liturgie) Jeune servant occasionnel et bénévole, dans les rites catholiques.
    • Il te faut, pour gagner ton pain de chaque soir,
      Comme un enfant de chœur, jouer de l’encensoir,
      Chanter des Te Deum auxquels tu ne crois guère.
      — (Charles Baudelaire, La muse vénale)
    • C’est une messe. […]. Il achève l’offertoire, et je le vois, debout, qui saisit la patène plaquée contre sa poitrine. Un enfant de chœur lui tend, l’une après l’autre, les burettes, cependant que le prêtre dépose l’hostie sur le corporal. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 249)
    • Un grand corps d’ours, bien trop grand pour cette petite tête aux yeux bridés de poupon mal réveillé et pour la petite voix pointue qui en sortait, une voix un peu mielleuse et zozotante d’enfant de chœur vicieux. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Après la messe, vers huit heures, la procession se mit en route. Il y avait en tête le suisse, le bedeau et un premier groupe de solides enfants de chœur qui devaient se relayer pour porter la croix dorée ornée de pierreries. — (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, page 75)
  2. (Figuré) Individu n’ayant jamais contrevenu à la loi.
    • Ces oiseaux là, ce ne sont pas des enfants de chœur, ils ont des casiers judiciaires longs comme le bras.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]