enfantillage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de enfantiller, avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
enfantillage enfantillages
\ɑ̃.fɑ̃.ti.jaʒ\

enfantillage \ɑ̃.fɑ̃.ti.jaʒ\ masculin

  1. Manière d’agir ou de parler qui ne convient qu’à un enfant, en parlant des personnes qui ont passé l’enfance.
    • À vingt-deux ans, les jeunes gens sont encore assez voisins de l’enfance pour se laisser aller à des enfantillages. — (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834)
    • Je vous en prie, rompez là. C’est un enfantillage, et il faut que cela finisse au plus vite, sinon, nous serions profondément ridicules. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • On lira pour la première fois, chez un poète du VIIe siècle, cet enfantillage charmant et qui semble du XIXe :
      J’aime le nom de Leila. J’aime les noms qui ressemblent au sien.
      — (Pierre Louÿs, La femme dans la poésie arabe, dans Archipel, 1932)
    • L’entêtement de Donald Trump à refuser d’admettre sa défaite confirme la thèse selon laquelle il se comporte comme un enfant de deux ans. Ce n’est pas de l’enfantillage. — (Pierre Martin, La colère malsaine du «Bambin en Chef», Le Journal de Montréal, 13 novembre 2020)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]