enflure

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du moyen français enfleure, voir le verbe enfler.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
enflure enflures
\ɑ̃.flyʁ\

enflure \ɑ̃.flyʁ\ féminin

  1. État de ce qui est est enflé.
    • Bassia tomba gravement malade et n'était pas tout à fait rétablie à la fin de l'automne 1931 lorsqu'elle découvrit une enflure sur son épaule, due à un rhabdomyosarcome – un cancer qui se propageait dans les muscles du haut de son bras. — (Alexander Waugh, Les Wittgenstein: Une famille en guerre, traduit de l'anglais par Marie d'Origny, éd. Perrin, 2011, chap. 49)
    • Une enflure qui vient d’un coup reçu, de la morsure d’une bête venimeuse.
    • Une enflure générale.
    • (Figuré) L’enflure du style, Le vice d’un style enflé.
    • (Figuré) L’enflure du cœur, L’orgueil et la vanité.
  2. (Populaire) (Injurieux) Personne méprisable ou importune.
    • La douleur des autres doit toujours être plus émouvante que la mienne n'est-ce pas ? Sans quoi je serais une enflure égocentrique. Mais existe-t-il une échelle de souffrance ? — (Iskender Bilir, L'Écho du plafond, Mon Petit Éditeur, 2014 , p. 79)

Synonymes[modifier]

Personne méprisable

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]