engarier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

engarier \ɑ̃.ɡa.ʁje\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’engarier)

  1. (Désuet) (Familier) Engager, en parlant d'une mauvaise affaire.
    • Il a tâché d’engarier les employés du Gouvernement qui étaient à la recherche d'un terrain pour l'établissement de la station : il a été chercher midi à quatorze heures pour leur faire croire que, malgré l'éloignement de l'église, son habitation est encore l'endroit le plus favorable. — (De la Vendée au Caraïbes: Le journal (1878-1884) d'Armand Massé, vol.1, L'Harmattan, 1995, p.240)
    • Ah! Napoléon eut joliment sur les doigts, avec sa grande armée et sa promenade militaire dans les glaçons! Quelle idée de fou, aussi, d'aller s’engarier dans des pays d'Esquimaux comme celui-là. Une débâcle solide, parlons-en! — (Les Grognards, dans Le Temps, Paris, n° 3238, 8 janvier 1870, page 1)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Jean-François Michel, Dictionnaire des expressions vicieuses usitées dans un grand nombre de départemens et dans la ci-devant Province de Lorraine, Nancy, 1807.
  • Étienne Mollard, Le mauvais langage corrigé, ou recueil par ordre alphabétique d'expressions et de phrases vicieuses usitées en France et notamment à Lyon, Lyon & Paris, 1810.
  • M.D.R., Dictionnaire des locutions vicieuses les plus communes: et des mots mal employés ou dénaturés, Paris, 1813
  • F. Biscarrat & revu et augmenté par Alexandre Boniface, Nouveau manuel de la pureté du langage, Paris, 1835