engoncer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

Des gens engoncés dans leurs vêtements. (1)

engoncer \ɑ̃.ɡɔ̃.se\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’engoncer)

  1. Habiller d’une façon disgracieuse, qui fait paraître le cou enfoncé dans les épaules, en parlant d’un vêtement.
    • Sa boucle de ceinture était trop haute, sa collerette l’engonçait; ce peu d’élégance avait contribué sans doute au froid abord de Frédéric. — (Flaubert, L'Éducation sentimentale, t. 2, 1869, p. 180)
    • […] et tout cela, les consoles, le roi de Rome, les maréchaux, les dames jaunes, avec la taille montante, la ceinture haute, cette raideur engoncée qui était la grâce de 1806… — (Alphonse Daudet, Le siège de Berlin, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, pages 42-43.)
    • Le lendemain matin, dès neuf heures, ces demoiselles sont engoncées dans leurs robes fortement empesées. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 233.)
    • Les contemporains ont les uns raillé, les autres déploré la superbe engoncée du président du Conseil de 1873 à 1877. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Je ne reconnaissais pas Fabrizio, figé dans l’attention tendue, et que son grand caban de mer engonçait et rivait au pont. — (Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes, José Corti, 1951, page 194)
    • (Figuré)Sous la clarté de l'aurore boréale se dessinaient quelques arêtes engoncées de neige, … — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • (Figuré)Je n'ai rien vu de plus engoncé dans les préjugés niais, dans l'égoïsme cynique et dans le matérialisme inconscient que ces trois bourgeois de province. — (Pierre-Henri Simon, Les Raisins verts, 1950)
    • Voilà l'image de ma vie :je devrais fredonner gaiement sous la douche, tout à la joie de ce jour nouveau, et je m'engonce dans l’amère moiteur de maussades ruminements. — (Patrick Cauvin, Huit jours en été, Jean-Claude Lattès, 1979, chap.1)
    • On est là, tout engoncé dans le fauteuil, tout vaporeux, flottant dans la soyeuse blouse vague que le coiffeur vous a fait enfiler. — ( Philippe Delerm, La sieste assassinée, Gallimard, coll. Folio, 2001, p. 23.)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]