engoupillonner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De goupillon, avec le préfixe en-.

Verbe [modifier le wikicode]

engoupillonner \ɑ̃.ɡu.pi.jɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Péjoratif) Catholiciser, baptiser,
    • Fallait qu'il ait plus conscience de qui ni qu'est-ce pour se laisser engoupillonner. Sûrement Bertille, la malheureuse, qui a appelé un curé.— (Alphonse Boudard, L'éducation d'Alphonse, 1987)
    • Du jour où l'on apprit que la République s'était engoupillonnée, que Notre Saint Père le Pape lui faisait des risettes et que l'on ne laïcisait plus, on songea tout de suite à la possibilité que l'on avait de vous chasser pour installer des chers frères dans votre école.— (L'Aurore : littéraire, artistique, sociale, 03-08-1902)
    • Nos Juifs engoupillonnés, au service de tous les factieux du haut commandement militaire, ont fini par croire qu'il suffisait d'être né Allemand pour avoir le droit de parler au nom de la France— (Georges Clemenceau, Le Bloc : gazette hebdomadaire, 1901)
    • Voyant que l'affaire donnait parmi un état major recruté en partie dans les écoles tenues par les Jésuites, le royalisme vint à la rescousse, et voici comment, grâce à M. Joseph Fabre, la réaction et le cléricalisme qui, autrefois trahirent Jeanne d'Arc, la livrèrent à l'étranger, puis la brûlèrent sur un bûcher, essayent aujourd'hui de se faire un tremplin de ce bûcher pour fleurdelyser et engoupillonner le patriotisme français— (La Lanterne : journal politique quotidien, 10-06-1894)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]