enténébrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) De ténèbres, avec le préfixe en-.

Verbe [modifier le wikicode]

enténébrer \ɑ̃.te.ne.bʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Envelopper de ténèbres.
    • Si le Dieu s’oubliait, devenait un tyran, voulait enténébrer l’imagination de terreurs serviles, l'esprit armé d'une telle langue, lui retrouvant ses origines, dirait : « Qui t'a créé, c'est moi. » — (Jules Michelet, Bible de l'Humanité, Calmann-lévy, 1876, p.35)
    • Lorsque le ciel sera enténébré, que le peuple ne verra plus goutte dans la vie, alors montera de l'horizon au zénith l’Étoile du Matin irradiant sa splendeur. — (Henri Louatron, À la messe noire ou le Luciférisme existe, Mamers (Sarthe) : à compte d'auteur, s.d. (vers 1918-1920), page 53)

s'enténébrer \sɑ̃.te.ne.bʁe\ pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Figuré) S’obscurcir.
    • Quelque précaution que je prenne, et quand j’éviterais même de le prononcer des lèvres, le nom de Dieu semble rayonner tout à coup dans cet air épais, étonnant, et des visages qui s’ouvraient déjà, se ferment. Il serait plus juste de dire qu’ils s’obscurcissent, s’enténèbrent. — (Georges Bernanos, Journal d’un curé de campagne, 1936, p. 86)
    • Pour l’instant, ma mémoire ne s'enténèbre pas trop… — (Benoît Lacroix, Rumeurs à l’aube, Éditions Fides, 2015, p. 218)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]