entêter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) → voir en- et tête

Verbe [modifier le wikicode]

entêter \ɑ̃.te.te\ ou \ɑ̃.tɛ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’entêter)

  1. Incommoder, étourdir en agissant sur la tête, en parlant des vapeurs, des odeurs.
    • Ce poêle m’entête.
    • (Absolument)Ce parfum entête. - Ce vin est fumeux, il entête.
  2. (Figuré) Faire monter à l’esprit des illusions.
    • Les louanges entêtent ceux à qui on les prodigue.
  3. (Figuré) (Péjoratif) Prévenir en faveur d’une personne ou d’une opinion.
    • « Seulement un brouillard », s'entêta Angélina, en allant prendre dans la remise le balai de sapinage pour enlever la neige sur les marches et sur le routin. — (Germaine Guèvremont, Marie-Didace, Fides, 1958, page 62)
    • L’homme entêté croit que ses sentiments sont les meilleurs ; il n’en saurait goûter d’autres. — (Gabriel Girard, La Justesse de la langue, 1718)
    • Qui est-ce qui vous a entêté de cet homme-là, de ce système ?
    • Parbleu ! ils pourront bien s’entêter au Pari mutuel, à ponter tant qu’ils voudront, je ne craindrai rien avec ce cheval-là, à moins que… — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Le Jockey masqué, 1913, chapitre IX)
    • (Absolument)Les ignorants s’entêtent facilement.
  4. (Technique) (Vieilli) Attacher la tête d'une épingle à la hanse.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]