entoilage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de entoiler avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
entoilage entoilages
\ɑ̃.twa.laʒ\

entoilage \ɑ̃.twa.laʒ\ masculin

  1. Action d’entoiler ou résultat de cette action.
    • Cet entoilage est mal fait.
  2. (Par extension) Toile dont on s’est servi pour entoiler.
    • Entoilage de mousseline.
    • L’entoilage est une couche supplémentaire de tissu que l’on utilise pour empêcher que ne se déforment des zones de vêtement qui sont fortement sollicitées : à l’intérieur des manchettes, des ceintures, des parements de col et des pattes frontales (la partie des chemises où se trouvent les boutons et les boutonnières). — (Janice Saunders Maresh, La Couture Pour les Nuls, 2004)
  3. (Cartographie) (Vieilli) Collage d'une ou plusieurs cartes sur un tissu, pour améliorer la résistance du support imprimé[1].

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité Français de Cartographie, mars-juin 1990, nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité Français de Cartographie.