envoye

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : envoyé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Voir anvot.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
envoye envoyes
\ɑ̃.vwa\

envoye \ɑ̃.vwa\ masculin

  1. (Herpétologie) Orvet.

Variantes[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

envoye \ɑ̃.vwaj\ (voir la conjugaison)

  1. (Québec) (Populaire) Variante populaire de envoie.
    • Envoye, envoye, envoye à maison
      J'ai envie d'embrasser la neige
      J'ai le goût d'aller voir Manon
      Envoye, envoye, envoye à maison
      Un voyage au gâteau des anges
      Envoye donc. — (Jean-Pierre Ferland, chanson Envoye à maison, album Écoute pas ça, 1995)
    • « Ce n’est pas le temps d’être dans les centres d’achats, ce n’est pas le temps d’aller passer une heure au restaurant avec ses amis. J’ai le goût de reprendre la chanson de Jean-Pierre Ferland là : Envoye à maison ! C’est là que vous devez être », a lancé M. Legault. — (Fanny Lévesque, «Envoye à maison!», La Presse, 20 mars 2020)
    • Décroissance 101 : Envoye ! On va recycler, réparer, maîtriser nos pulsions d’achat en boycottant les fêtes commerciales. C’est la petite Greta qui va être contente. — (Danièle Lorain, Ça va bien aller, mais ça coûtera plus cher, Le Journal de Montréal, 24 octobre 2021)
  2. (Archaïsme) Variante de envoie.
    • un petit pot de beurre que ma Mere luy envoye — (Charles Perrault, Le petit chaperon rouge, dans Histoires, ou Contes du temps passé, page 49-50, 1697)

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]