envoyer bouler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir envoyer et bouler

Locution verbale [modifier le wikicode]

envoyer bouler \ɑ̃.vwa.je bu.le\ transitif (se conjugue → voir la conjugaison de envoyer)

  1. Faire choir au sol ; propulser au loin.
    • Un adolescent est retiré de la file. Juste avant qu'une forte détonation venue d'une tour militaire l’envoie bouler sur l’asphalte, la tête broyée par une balle de mitrailleuse. — (Calixte Baniafouna, Devoir de mémoire, p.160, L'Harmattan, 2001)
    • Instinctivement Éric esquive le coup, bascule en arrière en entraînant l’homme dans sa chute et l’envoie bouler à quelques mètres. — (Michel Remoissenet, Ondes et catastrophes: Du soliton au tsunami, p.111, Books on Demand, 2008)
    • (Figuré)Une chose comme ça pourrait envoyer bouler un usager de la drogue contre les murs comme une balle de ping-pong. — (Nancy Blake & Régis Durand, Le Discours de la violence dans la culture américaine, vol.1, p.108, Université de Lille III, Centre d'études et de recherches nord-américaines et canadiennes, 1979)
  2. (Populaire) (Familier) Se débarrasser de la présence d’une personne gênante.
    • Bobonne, il avait envie de l’envoyer bouler, hors de question de rentrer pour se faire chier encore avec des robinets qui fuient, un crédit pas payé ou une chaussette qui traînait dans la chambre! — (Gérard Roland , Les 9 Mémoires, p.193, TheBookEdition, 2011)
    • (Figuré)Mais qu'il serait bon parfois d’envoyer bouler la raison qui tient si peu compte des sentiments. — (Louis Perego, Le coup de grâce, p.186, Éditions de l'Atelier, 1995)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dans le sens populaire :

Traductions[modifier le wikicode]

→ voir envoyer promener