envoyer chez le bonhomme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de envoyer et de paître.

Locution verbale [modifier le wikicode]

envoyer chez le bonhomme \ɑ̃.vwa.je ʃe l‿bɔ.nɔm\ transitif (se conjugue → voir la conjugaison de envoyer)

  1. (Québec) Se débarrasser de façon expéditive et cavalière d’une personne gênante.
    • Ce n’est pas des coordonnateurs en l’air, que tout le monde envoie chez le bonhomme, qu’il envoie paître. — (Assemblée nationale du Québec, Journal des débats, 23 novembre 1993)
    • Puis aujourd’hui, ce cher premier ministre du Canada, à Ottawa, du haut de ses 14 % dans les sondages, l’envoie chez le bonhomme. Il dit, envoie au diable! — (Assemblée nationale du Québec, Journal des débats, 30 mai 1991)

Synonymes[modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

→ voir envoyer promener

Prononciation[modifier le wikicode]