envoyer paître

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De envoyer et paître, ce qui laisse entendre qu’on ne traite pas la personne de façon très respectueuse, qu’on la considère comme du bétail.

Locution verbale [modifier le wikicode]

envoyer paître \ɑ̃.vwa.je pɛtʁ\ (se conjugue → voir la conjugaison de envoyer)

  1. (Familier) (Figuré) Se débarrasser de façon expéditive et cavalière de quelqu’un.
    • Elle tenta d’entraîner François et, comme celui-ci l’envoyait paître, elle l’abandonna, ouvrit la porte et la referma violemment. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 49)
    • Le rédacteur en chef du quotidien Le Droit, Camille L'Heureux, dit avoir reçu un appel d'un Pierre Daviault angoissé le priant de ne pas faire paraître « la riposte de “l'oncle Louis” dans les colonnes du Droit », mais le journaliste l'aurait envoyé paître. — (Alain Otis et Jean Delisle, Les douaniers des langues — Grandeur et misère de la traduction à Ottawa, 1867-1967, Presses de l'Université Laval, 2016, p. 285-286)

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir envoyer promener

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

→ voir envoyer promener

Prononciation[modifier le wikicode]