ergot

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

En ancien français argot, peut-être d'un radical *arg- désignant une chose pointue → voir argutus, « vif, piquant » en latin et l’ancien français ergotis (« argutie, chicane »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
ergot ergots
\ɛʁ.ɡo\

ergot \ɛʁ.ɡo\ masculin

  1. Sorte de petit éperon pointu osseux et corné de la patte des oiseaux galliformes mâles.
    • Les ergots d’un coq
    • (Figuré) Se dresser sur ses ergots, se tenir sur ses ergots, monter sur ses ergots, prendre une attitude hautaine et agressive.
    • Nicole se haussa sur ses petits pieds comme un jeune coq sur ses ergots. (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
  2. Doigt supplémentaire chez certaines races de chiens
  3. Petite pièce servant de butée ou de clavette sur une pièce plus massive
  4. (Par analogie) Petite branche morte d’un arbre fruitier.
  5. (Agriculture) Maladie cryptogamique qui attaque le blé, le seigle et qui rend dangereux le pain qu’on fait de ce grain ainsi gâté→ voir ergot de seigle.
    • La rouille et le charbon ou nielle ne se montrent guère que dans les années pluvieuses et sur les récoltes ensemencées trop tard ; l’ergot du seigle est très-rare. (Louis Graves, Précis statistique sur le canton d'Auneuil, arrondissement de Beauvais (Oise), Beauvais : chez Achille Desjardins, 1831, p.80)
  6. (Typographie) Petit trait horizontal rattaché le plus souvent à gauche du fut de la lettre minuscule s long, de la lettre minuscule eszett, ou de la lettre minuscule l dans certaines polices de caractères.
    • Cet ergot sur le l minuscule devint, par la suite, une caractéristique des caractères exclusifs de l’Imprimerie royale. (Yves Perrousseaux, Histoire de l’écriture typographique, Le xviiie siècle, tome I/II, 2010, p. 13)

Synonymes[modifier]

typographie

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]