escogriffe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
escogriffe escogriffes
\ɛs.kɔ.ɡʁif\

escogriffe \ɛs.kɔ.ɡʁif\ masculin

  1. (Désuet) (Familier) Homme qui prend hardiment sans demander.
    • Écoutez bien, je dis pour changer : O bon peuple de Paris ! vous êtes un tas de niais, et vos seigneurs, vos nobles de robe et d’épée, ne sont que d’hypocrites fraudeurs et de fieffés escogriffes ! — (Clémence Robert, Les Voleurs du Pont-Neuf, Paris : chez C. Lévy, 1883, chap. 27)
  2. (Familier) Homme de grande taille et dégingandé.
    • Et dire que ce grand escogriffe avait l’air d’aimer les chevaux ! C’était les palefreniers qu’il aimait. — (Émile Zola, La Curée, 1871)
    • Mais un grand escogriffe en smoking et coiffé d'une casquette à carreaux sortait de la limousine et accourait vers les trois femmes qui l'accueillirent fraîchement. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • « L’escogriffe parle beaucoup ; il a des yeux noirs qui font illusion et doivent terrifier sa compagnie mais je ne voudrais pas de lui même pour garder les cuisines. » — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 302)

Synonymes[modifier le wikicode]

homme qui prend sans demander

homme de grande taille et dégingandé

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]